Nous vous
conseillons
l'usage de Mozilla Firefox


CSS Valide !

CSS Valide !

VOLKSWAGEN EN SUISSE

La marque VOLKSWAGEN en Suisse est intimement liée à la maison A.M.A.G ( Automobil und Motor A.G.), qui sous cette dénomination représente l’importateur officiel en Suisse.
En 1948 les premières voitures importées arrivaient par la route et par leurs propres moyens. On imagine l’étonnement des témoins de l’époque qui verront défiler cette fine ininterrompue de Coccinelle se suivant à « la queue leu leu » pour passer la frontière à Bâle. Cette sympathique bête à Bon Dieu, dont la solidité est reconnue de tous, ajouté au sérieux de l’importateur, va servir l’image de Volkswagen et c’est tout naturellement que la Golf prendra le pas sur sa glorieuse aînée, pour finir par devenir le modèle le plus vendu sur le territoire helvétique.

Le 1er avril 1983, les normes anti-pollution imposées par la Confédération Helvétique sonnent le glas de la Coccinelle, dont le système d’échappement n’est plus assez performant. Afin de correspondre à ces nouvelles normes, les Golf à injection essence seront équipées d’un système de recyclage des gaz d’échappement. En plus de ces clapets automatiques et autres contacteurs, le filtre à aire possède un levier qui doit être basculé manuellement vers l’avant en période hivernale, afin de préchauffer l’aire d’admission.

ACHETER UNE GOLF EN SUISSE

Comme pour la France, tous les véhicules passent par le service d’homologation qui délivre une fiche, dont le numéro correspondra à un modèle bien précis. Ces fiches d’homologation sont classées en fonction de la date d’importation du modèle.

Exemple :
Golf Gti 1600 bv4 : Code 0852.82
Golf Diesel : Code 0852.83
Golf Gti 1800 moteur JJ : Code 0853.68

Chaque modification d’usine apportée au véhicule, entraîne la création d’une nouvelle fiche, tout en conservant le même numéro d’homologation.
Pour trouver la fiche correspondant à son véhicule, il suffit de consulter le permis de circulation suisse sous la rubrique 24. Le Service des Automobiles (*) de chaque canton possède un répertoire de toues les fiches d’homologation existantes. Chaque possesseur de véhicule immatriculé dans le pays a la possibilité de se renseigner auprès du service afin d’obtenir les caractéristiques exactes de sa voiture.
A partir de 1995, les fiches sont compatibles avec les normes européennes et sont désormais appelées « réception-type », également disponibles sur une base de données informatiques.
Lors de l’achat d’un véhicule il est possible de connaître tous les accessoires d’origine en consultant les rubriques placées au dos de la fiche.

Le Contrôle Technique est obligatoire en Suisse depuis1945. Si vous achetez un véhicule en Suisse, veillez bien à ce qu’il soit expertisé (contrôlé) du jour (rubrique 39 du Permis de Circulation)
Il faut savoir que la corrosion, ainsi que tout défaut mécanique nuisant à la sécurité, entraîne une contre-visite. Le véhicule doit être représenté au Service, après avoir effectué les réparations dans le mois courant.

Les plaques d’immatriculation sont inscrites au nom du propriétaire, qui devra alors les retirer de son véhicule si le contrôle est échu.
En Suisse, tout véhicule non expertisé (ou sans assurance), ne possède pas de plaques.

Toute modification apportée sur une voiture sera inscrite sur l’annexe du permis de circulation (Fahrzeugausweiss – Licenza di circolazione), voir les deux exemples ci-dessous :



Le fait que des jantes y figurent signifie que le Service des Automobiles a homologué ces roues, en conformité avec une attestation du représentant de la marque (BBS ou ATS dans les exemples).
Il ne s’agit en aucun cas des roues d’origine, mais d’un accessoire qui ne correspond pas forcément à la période de première mise en circulation. Pour un véhicule en tout points conforme à l’origine, seul la fiche d’homologation fait foi.

(*) : Le Service des Automobiles est un organisme mandaté par l’Etat dont le seul but est de maintenir le parc automobile en conformité avec la sécurité routière. Ce système administratif à ceci de pratique, que toute la gestion de la mise en circulation des personnes et des véhicules est centralisée.    

SERIES SPECIALES


Sur l’initiative de la maison A.M.A.G. il est possible d’immatriculer en Suisse les séries spéciales également connues sur le territoire français.
VOLKSWAGEN France avait eu, à l’époque, l’excellente idée de proposer environ 400 exemplaires de Gti préparées par Oettinger. Livrées d’origine avec la fameuse culasse 16 soupapes, elle était équipée des accessoires de carrosserie BBS.
Les clients suisses ont profité de cette heureuse initiative. Les deux modèles (seize soupapes et deux litres huit soupapes) font partie des options du catalogue VW de 1982. Le montage des pièces polyester BBS est une option supplémentaire. Il est donc possible de posséder une Oettinger suisse avec sa carrosserie Golf d’origine.
Afin d’être certain d’avoir affaire à un authentique exemplaire, il suffit de se référer au numéro d’homologation inscrit sous la rubrique 24 du permis de circulation. Ce numéro est reporté sur une plaque rivée sur le tablier avant du véhicule.

REFERENCES OETTINGER

Golf moteur EG 1800 E 125 CV 0852.98 - 0853.18
Golf moteur EG 2000 E 136 CV 0853.27
Jetta moteur EG 2000 E 136 CV 0853.28
Scirocco moteur EG 1800 E 125 CV 0852.99
Scirocco moteur EG 2000 E 136 CV 0853.56

REFERENCE ABT

Golf moteur EGA 1800 150 CV 0859.01
 
REFERENCE HORAG

Golf Turbo Schrick moteur EG 140 CV 0853.57



NUSBAUMER

La firme Nusbaumer est implantée dans la ville de Delémont dans le Jura Suisse, canton limitrophe au département français du Doubs (25). Cette entreprise se spécialise dans l’optimisation, la révision et surtout l’élaboration de nouveaux moteurs de pointe. Ici la précision suisse n’est pas un vain mot et le parc de machine outil est impressionnant.

En plus des modifications courantes (arbre à cames, culasses, boîtiers…etc.) la plupart des rectifieurs se font livrer leurs pistons par cette véritable source de produits que constitue l’usine. Des milliers de pistons gravés sur leur tête du sigle « NUSA » sont en ce moment en fonction dans le monde sur de multiples voitures de compétition, sur des prototypes de véhicules divers et même d’avions.

Monsieur Nusbaumer se souvient avoir travaillé sur des moteurs 1500 de golf avant même que la Gti soit entré en production. Sa firme perpétue encore aujourd’hui un savoir-faire  reconnu de tous les spécialistes, avec une préférence marquée pour le groupe VAG.

Ces préparations ne sont pas réceptionnées et ne font donc pas partie du répertoire des homologations au contraire des préparations Horag ou Oettinger.

Chaque client pouvait à l’époque, choisir un moteur selon son propre cahier des charges, la seule constante étant le cache culbuteur signe Nusa. Malheureusement le spécialiste responsable de la fabrication de ces pièces uniques est aujourd’hui décédé. C’est vous dire la rareté  de ces préparations datant des glorieuses années de la Golf première série.

Sources : Jean-Daniel.